Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 16:01

La confiance

La confiance renvoie à une attitude générale, rencontrée dans des circonstances multiples, où une personne détermine son comportement sur la base d'un sentiment puis d'un raisonnement

La confiance qui s’établit qui s’établit entre le coach et son client rend la relation plus fluide et plus constructive.

n.f. lat. confidentia influence de l'ancien français fiance, confiance, foi

La confiance est la base de toute relation. La recherche, puis l'analyse de preuves peut renforcer la confiance ou au contraire créer un nouveau sentiment : la méfiance

Faire confiance a priori, c'est se déterminer spontanément en supposant un a priori positif. A l'inverse on qualifiera le sentiment de méfiance ou défiance

 

La confiance est un sentiment initial naturel indispensable, qui trouve son origine dans les premiers instants de la vie d'un individu avec son entourage. Dans une relation dite "normale", le nouveau né se sentira en confiance avec sa mère. Il est au chaud, entouré d'amour et d'affection.

Lors de "sensations" désagréables, la confiance sera remise en cause et demandera de nouvelles preuves.

Faire confiance est un apprentissage de la vie : Comment faire confiance à quelqu'un malgré le fait qu'on ait entendu de "mauvaises choses" sur lui? Il faut croire en son propre ressenti.

La confiance se gagne. Au fil du temps les relations humaines se tissent. Lorsque je fais ce que je dis et dis ce que je fais, je suis digne de confiance La vérité est le ciment de la confiance... On parlera plus volontiers de réalité, de faits

Au plan économique la confiance des consommateurs et des entrepreneurs est régulièrement mesurée par sondage. La confiance favorise l'activité économique, la constitution d'entreprises, l'investissement, la prise de risque.

 

Initier cette qualité de rapport s’apprend, il s’agit de doter sa bienveillance d’un savoir-faire « Le     savoir-faire est la connaissance des moyens qui permettent l’accomplissement d’une tâche. Le terme équivalent anglais Know-how est assez régulièrement utilisé dans la littérature technique et économique », et d’un savoir-être « Le savoir-être correspond à la capacité de produire des actions et des réactions adaptées à l’environnement humain et écologique. Cette capacité s’acquiert en partie par la connaissance de savoirs spécifiques. Les recherches en éducations relatives au savoir-être ont pour objectif de trouver tous les moyens pédagogiques permettant aux apprenants d’acquérir au mieux la maîtrise d’actions et de réactions adaptées à leurs organismes et à leur environnement : préservation de l’environnement, l’hygiène, empathie, contrôle émotionnel, contrôle comportemental, responsabilisation, actions pro-sociales, coopération, discours autocentré (langage « je »), gestion des conflits, etc.

 

 

L’écoute :

Oui, je t’écoute…

Se centrer sur l’autre, c’est s’intéresser vraiment à ce que cette personne exprime dans son comportement et dans son discours.

Pour parvenir à cet accueil de l’autre, le coach a développé des compétences comme écouter attentivement la personne, observer son langage comportemental, et se synchroniser à son rythme pour l’accompagner dans sa progression. Cette disponibilité est ressentie par le client qui se sent alors accueilli, validé, valorisé, accepté, etc.

Initialement conçue pour l'accompagnement de l'expression des émotions, elle est opérationnelle dans les situations de face-à-face où le professionnel écoute activement l'autre. Elle consiste à mettre en mots les émotions et sentiments exprimés de manière tacite ou implicite par l'interlocuteur. L'écoute active est plus fine que la reformulation en ce qu'elle ne se limite pas à dire autrement ce qu'une personne vient d'exprimer, mais de décoder la dimension affective généralement non verbalisée.

L'écoute active est initialement une technique d'accompagnement. L'écoute active permet à l'individu, lors de l'entretien d'aide, de le décloisonner de ses difficultés et de le prendre dans son ensemble. En effet, l'écoute active est bien plus qu'une reformulation. Grâce à la bienveillance du récepteur, elle donne à l'émetteur des outils afin qu'il puisse s'exprimer et se dire en tant que Sujet de sa situation. L'écoute active représente le point de départ de toute intervention d'aide et permet de voir en quoi et comment nous pouvons aider la personne.

Comment être en écoute ?

- Exclure ses propres idées préconçues et toute tentative d’interprétation,

- Adopter une attitude physique de disponibilité,

- Laisser autrui s’exprimer sans l’interrompre,

- Le questionner (questions ouvertes),

- L’inciter à préciser le cours de sa pensée, lorsqu’elle est imprécise ou trop générale,

- Lui donner de nombreux signes visuels et verbaux d’intérêt,

- Reformuler ses propos avec ses propres termes, puis avec les nôtres,

- Pratiquer des silences,

- Témoigner de l’empathie,

- Rester neutre et bienveillant.

 

 

Le respect :

Oui, j’accueille ce que tu es…

Une personnalité, un style, une culture, des comportements, des croyances, des valeurs, etc. nous sommes construits de notre expérience particulière. Mais nous rencontrons rarement un vrai respect de ce que nous sommes. Aussi, pour éviter de nous sentir marginalisés ou rejetés, souvent nous nous (sur)adaptons à ce que nous pensons être les attentes des autres vis-à-vis de nous.

L’accompagnement du coach, pour qu’il soit pertinent et utile, exige un respect inconditionnel de la personne : ainsi elle peut s’autoriser à se reconnecter avec sa propre volonté et ses propres désirs, elle n’est pas jugée.

L’exercice de toute liberté et de tout droit implique un devoir de tolérance et de respect. On peut considérer que le respect est la manifestation de l’effort que produit chaque personne pour ne pas heurter inutilement l’autre.

 

 

La compréhension :

Oui, je comprends ce que tu expérimentes…

Le coach est ancré dans le présent, orienté solution et congruent : il dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Il a fait le chemin sur lequel il va maintenant accompagner son client.

Le concept de « congruent » est emprunté à Carl Rogers qui soutient que « le changement de la personne se trouve facilité lorsque le thérapeute est ce qu’il est ».

Quand les rapports du coach avec son client sont authentiques, que chacun dans cette relation est en accord avec lui-même et avec les émotions et les réflexions qui circulent dans l’échange, l’entretien de coaching devient un lieu privilégié où le client peut laisser s’épanouir ses émotions, sa créativité, conquérir son autonomie.

Dans un sens absolu, la compréhension d'une chose est la connaissance parfaite que l'on peut en avoir. C'est la dernière étape, subjective, d'une transmission de l'information ; celle qui permet au destinataire de s'approprier (prendre avec lui, cum-prehendere) le sens.

 

 

La flexibilité :

Oui, il existe d’autres possibilités…

Quand son client obtient des résultats décevants, c’est souvent que la stratégie utilisée est inadapté. A deux têtes, il est plus facile de faire émerger un plan b qui va mener au  but plus facilement, avec moins d’efforts et plus de satisfaction.

Cette aptitude à modifier ses stratégies pour s’adapter aux circonstances s’appelle la flexibilité. Ainsi le coach, met au service de son client ses ressources techniques et relationnelles pour revoir ou changer une manière de faire ou d’être qui ne fonctionnent pas.

En psychologie, flexible est synonyme de souple et docile. La flexibilité renvoie à la caractéristique d’un individu (ou d’une organisation humaine) se traduisant par la facilité à appréhender des données sous des angles différents, à imaginer des solutions diverses à un problème ou des usages variés et nouveaux à un objet, une méthode ou un dispositif.

En économie, la flexibilité caractérise la souplesse de l’organisation et des moyens de production vis-à-vis des évolutions de la demande et de l’environnement économique.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by carlscoaching - dans coaching
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CARLSCOACHING
  • : Coach et Accompagement, conseiller, Droit de l'entreprise. Faut-il avoir peur de changement? Comment se retrouver, avoir confiance en soi? Trouver un certain équilibre, un certain bien être.
  • Contact

Recherche