Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 16:18

Le bonheur se construit, il ne vient pas tout seul.

Nous pouvons même dire que le bonheur cela se provoque.

Quand nous regardons la télévision, écoutons la radio, et que nous voyons ce qui se passe dans le monde que ce soit les guerres, les intempéries, les catastrophes naturelles, la famine… Comment penser au bonheur sans avoir l’air égoïste par rapport à ce qu vivent ses gens.

Tout est une question de définition du mot  « bonheur ».

Le bonheur est une chose que l’on ressent et qui dure dans le temps. Ce n’est pas parce que nous vivons dans des conditions de vie optimales et que nous sommes heureux, personne n’est à l’abri d’un imprévu, d’une catastrophe, d’un accident, du hasard ou ce que le destin nous réserve. Il faut profiter de ce que nous avons, le contempler, le respecter, l’améliorer mais surtout ne pas désirer un bonheur infini, premièrement c’est impossible et deuxièmement nous serions déçu par sa fragilité, son instabilité voir éphémère.

 

Méfions nous aussi du bonheur que l’on peut voir dans les publicités, pas des méthodes quelques soient d’ailleurs, c’est du vent, il souffle puis s’en va.

Ce bonheur là est plus qu’éphémère, c’est une chose qui flatte notre ego, qui nous fait très plaisir, fantasmer, rêver sur le moment mais qui une fois terminer nous laisse sur notre faim.

Prenons une exemple concret : faire un beau voyage, qu’elle est la personne qui ne rêve pas de faire un voyage au bout du monde. Comme on dit cela serait le « bonheur », mais une fois celui-ci achever, le désir assouvi il faut le remplacé par quelques choses d’encore plus grandiose. Et nous tournons en rond. Tout cela nous distraie de notre développement qui lui seul peut nous procurer le « bonheur », celui proche à un chacun.

Si par contre, le bonheur nous nous le construisons, ce qui demande une réflexion de notre moi intérieur, une prise de conscience, de responsabilité, ce bonheur là développe notre force intérieur, la renforce, l’augmente. Le bonheur devient une hygiène de vie, une façon d’être, un équilibre de notre personne.

 

Que ce passe-t-il si je construis ma vie autour du « bonheur », dans des conditions de vie où je me sentirais bien, que j’aurais trouvé un équilibre, où j’aurais une vie agréable et qui me convient, un travail respectant mon écologie… J’enlève quoi à qui ?

Le fait de reprendre ma vie en main pour me sentir mieux, avoir plus d’autonomie, de choix, a une influence positive sur mon entourage. En ce sentant mieux, plus libérer, les relations avec mon entourage sont plus calme, poser, et il est plus facile de communiquer. Ils sont soulagés de mes moments de crises.

Se reprendre en main, reprendre son destin en main c’est aussi équilibrer les différents domaines de sa vie, les divers changements et pour cela il faut y consacrer du temps.

 

Le coach oriente son client en fonction de sa motivation, de ses envies, émotions, de sa volonté, de sa stratégie pour qu’ils atteignent les objectifs qu’il s’est fixé.

Pour cela le coach pose diverses questions :

-          Comment comptes tu organiser ton environnement pour qu’il réponde à tes besoins et non qu’il soit un obstacle à la réalisation de ton projet ?

-          Comment comptes tu agir pour que se que tu souhaites soit adaptés aux circonstances ?

-          Qu’as-tu besoin d’apprendre ? Dois tu suivre une formation ?

-          Qu’elles sont tes talents, tes compétences, tes qualités mises à ta disposition ?

-          Qu’est-ce qui te motive ? En quoi crois tu ?

-          Est-ce que tu te connais ?

-          Quel est ton objectif, celui qui donne un sens ?

Le bonheur ne serait-il pas tout simplement, donner un sens à sa vie ? Si la vie n’a pas de sens rien ne nous empêche de lui en donner un.

 

Beaucoup de personnes disent être animées d’un amour inconditionnel pour tout être humain. Elles reconnaissent en chacun des qualités qui lui sont propre.

A côté de cela, ses personnes font abstractions d’elles mêmes. Elles ne sont pas conscientes de leurs qualités, de leurs compétences. Comment à partir de là en se diminuant par rapports aux autres, lier des liens, communiquer, donner le meilleur de soi.

Il ne faut pas non plus se mettre en avant, tout est un équilibre entre se mettre en avant et se rabaisser.

 

Toutes personnes ont eu des enfances différentes avec des bon et des mauvais moments. Il se peut que cela fasse ressentir en soi un manque d’amour pendant notre enfance mais ce n’est pas une fatalité en soi.

Comme chaque personne est différente il faut se dire que nos parents ont fait de leur mieux pour nous éduqués en fonction de leurs compétences. Généralement l’éducations données aux enfants et celle données avant aux parents avec quelques changement dans les mentalités selon les époques.

A partir de là, quand nous devenons adulte, il est important de se prendre en main, de poursuivre son éducation en faisant pourquoi pas des erreurs. Nous apprenons toujours de nos erreurs, cela nous forge un caractère, développe notre potentiel.

 

S’aimer, s’apprécier et s’estimer c’est :

-          reconnaître ce qui fait de nous un être singulier et unique

-          reconnaître nos compétences, accepter nos faiblesses.

-          Accepter les critiques et les compliments de ceux qui nous aiment. C’est pour notre bien.

-          S’accepter tel que l’on est et non comme les gens veulent que nous soyons.

-          Prendre soin de nous mentalement et physiquement.

-          Protéger sa vie public et privé

-          Coordonnées nos pensées et nos émotions afin de mieux les exprimer

-          Choisir un style de vie qui nous convient et des valeurs qu’elles nous apportent.

-          Créer son bonheur, l’amour.

 

Le plus dur dans l’amour ce n’est pas d’être aimé, c’est d’aimer et de l’exprimer. L’amour est quelque chose que l’on ressent, que l’on vie en soi. L’amour c’est aussi être capable de s’adapter aux besoins de l’autres, faire des compromis sans demander quelque chose en retour.

Partager cet article

Repost 0
Published by carlscoaching - dans coaching
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CARLSCOACHING
  • : Coach et Accompagement, conseiller, Droit de l'entreprise. Faut-il avoir peur de changement? Comment se retrouver, avoir confiance en soi? Trouver un certain équilibre, un certain bien être.
  • Contact

Recherche